Des moteurs de recherche pour une veille plus efficace

Effectuer des recherches sur Internet fait maintenant partie du quotidien pour bon nombre de personnes surtout lorsque l’on souhaite faire de la veille sur un sujet particulier. Bien entendu,  les moteurs de recherche ne sont pas les seuls outils à notre disposition, d’autres existent : les flux RSS, les alertes par courriel, les listes de diffusion thématiques, etc. Cependant, utiliser un moteur, ou plutôt des moteurs de recherche ne s’improvise pas. Dans la société de l’information que nous connaissons, savoir faire des recherches de manière efficace, ne pas se contenter d’un seul moteur aussi efficace soit-il, jongler entre plusieurs outils sont autant de savoir faire devenus nécessaires. Outre la pertinence des mots clés, les fonctions de recherche avancée que proposent certains sites, le recours à des outils divers et complémentaires permet souvent d’obtenir des résultats plus pertinents.

D’autant que la diffusion de l’information prend des chemins de plus en plus divers. Les sites d’information « officiels » ou institutionnels comme les sites de journaux, de revues, d’universités, etc. ne sont plus les seuls canaux. Les sites personnels (type blog) de chercheurs ou acteurs reconnus se développent. Le contenu de ces sites n’est pas forcément moins pertinent que les autres, pourtant, ils n’ont pas la même légitimité institutionnelle.

L’information circule aussi de plus en plus au sein de réseaux sociaux : Twitter (micro blogging), Facebook, réseaux thématiques, etc. Il est donc important d’établir une veille sur ces espaces. Or tous les moteurs de recherche ne le font pas.

Moteurs de recherche généralistes

Les moteurs de recherche du type Google, Bing ou Yahoo interrogent la totalité du web, ce qui fait beaucoup de bruit dans les résultats proposés. Il existe des moteurs de recherche spécialisés. Cette spécialisation peut se faire sur un domaine particulier (Google Scholar propose des résultats académiques, issus de publications et d’ouvrages scientifiques ; Ejustice ne propose que des résultats concernant le monde de la justice). Il peut y avoir aussi des spécialisations géographiques ou encore en fonction du type de documents recherchés (pdf Search Engine pour les documents au format pdf par exemple).

Google permet de personnaliser son moteur en fonction de certains critères de son choix, en utilisant Google custom search engine : l’utilisateur choisit les sites sur lesquels effectuer en priorité les recherches. Rollyo et Swicki permettent aussi une personnalisation. Le premier laisse le choix des sites sur lesquels rechercher, le second propose en plus un fonctionnement un peu plus collaboratif de type web 2.0.

Rechercher sur les réseaux sociaux

Les outils de réseaux sociaux sont très nombreux et avec des objectifs différents. Ces réseaux peuvent être généralistes (Facebook, Twitter, plateformes de blogs) ou plus ou moins spécialisés (réseaux Ning, Linkedin). Pour faire des recherches sur ces plateformes, il existe plusieurs moteurs de recherche en temps réel parmi lesquels CollectaSocialMention, ItPints et Scoopler qui permettent de cibler les plateformes sur lesquelles rechercher : micro-blogging,  blogs (articles et commentaires) et autres sites communautaires du type Flickr ou Youtube.

Les sites de partage de ressources offrent tous maintenant des possibilités de mise en réseaux des personnes. Une veille régulière sur ces sites peut s’avérer utile. Il en existe de nombreux, la plupart permettent de s’abonner à ce que d’autres publient ; il s’agit souvent de documents de travail (diaporamas, textes) utilisés lors de présentations, de colloques ou de cours, mis à en ligne et accessibles à tout un chacun. Des sites comme Slideshare ou Calameo proposent un moteur de recherche interne, il est alors possible d’identifier des personnes dont on peut plus particulièrement suivre l’activité de publication.

Les sites de partage de signets relèvent de la même logique : Diigo ou Delicious s’avèrent de précieux compléments à une recherche plus générale.

Sur ces sites de partage, chacun indexe ses ressources à l’aide de mots clés, à partir desquels il est possible d’effectuer une recherche. La recherche se base donc en partie sur ce que décrivent les usagers, on s’en remet donc à l’expertise d’autrui (ou à son manque d’expertise, parfois). Le spectre est donc plus restreint que pour une recherche à partir d’une moteur généraliste, mais les résultats peuvent s’avérer plus pertinents. Il ne faut pas hésiter à rebondir de mots clés en mots clés.

Et le son ?

Rechercher des fichiers son ou vidéo peut parfois s’avérer difficile : les moteurs (y compris ceux mentionnés précédemment) prennent en compte les mots clés associés à ces fichiers, ainsi que les titres et description. Mais rares sont ceux qui prennent en compte le contenu de ce qui est réellement dit dans ces films ou émissions de radio. Il existe quelques moteurs de recherche qui disposent de la technologie « text to speech », le contenu réel de ces fichiers est analysé et il est possible d’y faire une recherche plus fine. Parmi les outils existants, nous pouvons signaler Blinkx, Voxalead ainsi que le moteur de la chaine américaine PBS.

Améliorer son navigateur

Si vous utilisez le navigateur Firefox, il est possible d’installer des extensions qui permettent d’améliorer la présentation des résultats des moteurs de recherche en les organisant différemment et en les rendant plus lisibles :

  • Surfcanyon analyse les résultats fournis par le moteur de recherche utilisé et procède à une analyse sémantique en lien avec les liens que nous avons déjà visité et affiche sur la première page de résultats certains sites qu’il juge pertinent mais que le moteur de recherche a classé bien plus loin ;
  • Cloudlet propose un nuage de mots clefs concernant les résultats de la recherche, permettant d’affiner la recherche ;
  • Outwit structure l’information trouvée sur les pages web en fonction du type de document voulu.

Pour en savoir plus

Les sites et outils mentionnés dans cet article ne sont pas les seuls, il serait vain de tenter d’être exhaustif. D’autres outils existent, d’autres encore vont apparaître, certains vont certainement disparaître aussi.

Les différents outils qui sont mentionnés dans cet article sont issus d’articles publiés sur le site du Centre de veille technologique et normative et notamment des bulletins d’information qu’il publie , ainsi que sur le site Outils froids. Si vous en utilisez d’autres qui vous semblent intéressants, n’hésitez pas à les partager en laissant un commentaire sous cet article.


12 réflexions au sujet de « Des moteurs de recherche pour une veille plus efficace »

  1. Les commentaires sont fermés en raison d’un nombre important de spams sur cet article

  2. Merci beaucoup pour ces précieuses informations que je vais pouvoir mettre à profit pour accéder à mon précieux sésame, le capès de documentation! Je rejoins les avis des précédents commentateurs : nous sommes submergés d’infos via le net et l’utilisation de ces outils spécifiques va nous permettre d’affiner nos recherches et de gagner ainsi du temps supplémentaire pour récolter les bonnes informations…

  3. slt,
    Merci pour le partage de ces précieuses informations, étant spécialiste de l’information je me sens dépassée avec le flux abondant de l’information sur le web d’où la problématique de la qualité de cet info, la maitrise donc de ces outils de recherche demeure la seule issue pour tirer de cette masse d’info celle la plus pertinente
    merci pour cet article

  4. bonjour
    je rejoins l’avis de Seriba, très bon article. Intéressant car la recherche sur Internet n’est pas toujours bien faite. Merci pour ces renseignements qui peuvent être très utiles.

  5. Superbe article et très fort interessant. J’ai pu tout au long de la lecture de l’article suivre les hyperlien de l’article et je confirme que les outils de veille ici présentés sont immenses. Merci pour ce travail de Qualité et cet article a été sauvegarder dans mes favoris et bookmarker…

    Merci

Les commentaires sont fermés.